• Traqué de Andrew Fukuda                362 pages | Michel Lafon (Poche) | 7 €

    « Traqué [01] » de Andrew Fukuda

    Gene est l'un des derniers humains sur Terre. Son seul moyen de survie : se faire passer pour l'un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu'il est un « homiféré ». Cela fait dix-sept ans qu'il se fond parmi ceux qui n'hésiteraient pas à le tuer s'ils découvraient sa véritable nature.
    Chaque décennie, le gouvernement organise un immense jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité pour l’événement. Sélectionné pour traquer les siens, Gene ne peut commettre le moindre faux pas. D'autant qu'une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qu'il n'a pas le droit d'avoir. Des sentiments qui pourraient le trahir.



    Ce que j'en ai pensé                    

    Selon moi, « Traqué [01] » est un livre un peu trop porté Jeunesse. L'histoire était pourtant intéressante, l'univers - dans son ensemble - plutôt cohérent et les péripéties assez attractives. Cependant, certains événements m'ont semblé trop prévisibles et l'auteur a parfois eu tendance à recourir à la facilité. 

    Andrew Fukuda partait pourtant d'un bon pied avec ses vampires remastérisés. Malheureusement, à trop vouloir en faire, il s'est détaché de ce qui pouvait être, à mon sens, une histoire plus prometteuse. D'autant plus lorsque l'on prend la peine de découvrir les particularités de ses personnages censés être effrayants mais qui, par quelques menus détails, en deviennent un tantinet risibles : ils se grattent les avant-bras pour rigoler, ils bavent sans retenue lorsqu'ils hument l'odeur d'un homiféré, etc. Ainsi, certaines idées auraient pu - selon moi - être négligées pour renforcer un écrit que j'ai tout de même su apprécier à sa juste valeur.

    D'autre part, j'ai beaucoup aimé le fait que le héro soit un garçon, avec une personnalité déroutante et une capacité d'adaptation remarquable : il sait se fondre dans la masse et s'adapter à son environnement en copiant ses prédateurs. Il ne néglige aucuns détails pour passer inaperçu, allant jusqu'à répéter, chaque matin, le même rituel dans l'espoir de survivre un jour de plus. De fait, on imagine sans peine le malaise qu'il peut ressentir et j'ai trouvé que cela donnait du cachet à l'histoire, la rendant plus authentique. Les termes imaginés par l'auteur (ex : homiféré) ont d'ailleurs joués un rôle tout aussi important puisqu'il était ainsi plus aisé de visualiser le décor et de lui trouver de la cohérence.

    Le seul bémol, comme dit plus haut : que cette lecture soit adressée a un public aussi jeune. Si l'auteur avait adapté sa plume à un public plus mature, je pense qu'il aurait pu séduire plus de lecteurs. Cela ne m'a toutefois pas empêché de lire le second tome que je vous présenterais sous peu dans un prochain article. 

     

    Les différents tomes de la saga

      


    votre commentaire
  • Traqué 2 de Andrew Fukuda             395 pages | Michel Lafon (Poche) | 7 €

    « Traqué [02] » de Andrew Fukuda   T2 - Ne lisez pas le résumé si vous ne voulez pas être spoilé !

    Gene et Sissy font partie des rares humains qui ont échappé à la mort. Suivant les indications du Scientifique, qui les ont déjà sauvés plus d'une fois, ils parviennent à rejoindre la Mission, une colonie humaine qui a elle aussi miraculeusement survécu, cachée dans les montagnes. Mais le garçon se pardonnera-t-il d'avoir abandonné Ashley June ? Alors qu'il vit pour la première fois parmi ses semblables, Gene se croit assez en sécurité pour retrouver la trace du Scientifique, qui aurait des explications sur la disparition de l'humanité et l'émergence de la nouvelle race. Mais parfois, l'ennemi n'est pas celui qu'on croit, et l'adolescent va vite réaliser que l'apparente tranquillité de la colonie cache un bien sombre secret...

     

    Ce que j'en ai pensé                    

    Un second tome plus complexe, plus sombre et plus oppressant que j'ai préféré à son prédécesseur. 

    Le nouveau décor implanté n'a rien à envier au premier tome puisque l'ambiance y est tout aussi lugubre. On se doute rapidement que ce village "idyllique" cache quelque chose d'étrange et que ses habitants sont loin d'être clean. On imagine difficilement ce qui peut se tramer dans cette nouvelle atmosphère suffocante, qui met légèrement mal à l'aise. Le fait que les femmes soient traitées comme elles le sont ne donne d'ailleurs pas spécialement envie d'être à leur place.

    J'ai bien aimé le fait que l'auteur n'hésite pas à sacrifier ses personnages, ça ajoute une dimension plus authentique, même si je dois avouer que le livre aurait pu être moins gore et un peu plus effrayant si l'auteur s'en était donné les moyens. Par exemple, est-ce essentiel d'expliquer comment les Crépusculaires succombent à la lumière du soleil ? C'est dégoûtant et ça n'apporte pas grand chose à l'histoire, selon moi. 

    De plus, j'ai trouvé que certains éléments étaient relativement évidents, voire prévisibles, et j'ai trouvé ça un peu dommage. 

    Malgré ces quelques points négatifs, je dois dire que j'ai vraiment apprécié l'histoire. La dimension "jeunesse" a tendance à un peu s'estomper au fil des pages, il est donc plus facile de s'immerger dans la lecture. Je pense que cette histoire en vaut le détour, malgré son caractère parfois brouillon. Le fait que le bouquin garde quelques questions en suspens n'est pas pour me déplaire non plus, ça donne envie de découvrir la suite.

     

    Les différents tomes de la saga

      


    votre commentaire
  • Traqué 3 de Andrew Fukuda           398 pages | Michel Lafon (Poche) | 8,20 €

    « Traqué [03] » de Andrew Fukuda

     



    T3 - Ne lisez pas le résumé si vous ne voulez pas être spoilé !

    Projeté de gauche à droite, complètement désorienté, j’ai désormais conscience de m’être menti jusque-là : je ne maîtrise plus rien. Je suis à leur merci… Un hurlement me déchire la gorge.

     

     

     

    Ce que j'en ai pensé                    « Traqué [03] » de Andrew Fukuda

    Au début, je me suis demandée où l'auteur voulait en venir avec ses deux premiers tomes. Là où le premier posait des bases maladroites, le second implantait un décor lugubre, tout en faisant germer le doute dans nos esprits. Pourquoi ? Pour aller où ? Dans quel but ?

    Je l'ai compris rapidement avec ce troisième opus qui m'a plus que conquise.

    Pour être honnête avec vous, j'ai parfois eu du mal à me faire au style de l'auteur que j'ai quelque fois trouvé trop porté « Jeunesse ». Je l'avais déjà dis dans mes deux critiques précédentes, mais fournir des détails écœurants juste pour le plaisir de soulever les coeurs, ce n'est pas ma tasse de thé. Je pense que d'autres chemins auraient pu être empruntés pour rendre l'histoire plus palpitante et toucher plus de lecteurs. 

    Malgré cela, je dirais que ce dernier roman clôture remarquablement cette trilogie. Je trouve que ça valait la peine de se farcir quelques longueurs et de se poser quelques questions pour en arriver à cette conclusion. Et quelle fin imprévisible ! 

    Petit bémol cependant, et là je préfère vous prévenir qu'il y a un léger risque de spoiler : je regrette un peu que l'auteur ne nous communique pas plus d'informations sur Ben et Claire. Tout comme j'ai trouvé dommage de ne pas en apprendre davantage sur le père de Gene, et de ne pas suivre nos héros durant la traversée du Nede.

    Un petit épilogue ou un livre supplémentaire (hors-série) ne m'aurait pas déplu.

    J'ai donc été plus qu'emballée par ce dernier tome qui ne m'a pas fait regretter une seule seconde de lui avoir accordé mon attention ! C'est une bonne trilogie qui en vaut le détour, ne serait-ce que pour le grand final, pour autant qu'on lui laisse une chance.

     

    Les différents tomes de la saga

      


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique