• POD de Stephen Wallenfels          334 pages | Hachette (Black Moon) | 20,20 €

    « POD » de Stephen Wallenfels.

    JOUR 1 : le jour où tout a basculé. Des sphères noires apparaissent dans le ciel et zappent les gens qui sortent de chez eux. Les survivants sont assignés à résidence.

    JOUR 5 : il faut s'organiser. Bientôt, l'eau et la nourriture viendront à manquer. Megs, coincée dans le parking d'un hôtel, doit ruser, se cacher pour échapper aux brutes qui en ont pris le contrôle. John est enfermé chez lui avec son père. Son quotidien s'est transformé en enfer. L'attente est insoutenable. 

    JOUR 10 : plus d'électricité.

    JOUR 11 : l'eau est coupée. Mais il faut continuer. Vivre. Espérer. Rester humain. Sous ce ciel de mort, jusqu'où iront-ils pour survivre ?

     

    Ce que j'en ai pensé                    « Alive [01] » de Scott Sigler

    Etant une inconditionnelle des bouquins parus aux éditions Black Moon et n'ayant pratiquement jamais été déçue par ceux-ci, je ne pouvais tout simplement pas passer outre cette nouvelle sortie. La couverture m'a tout de suite attirée avec ses couleurs sombres, sa sphère énigmatique de couleur bleue en guise de lettrage, etc. Le résumé est court (il n'en dit pas long) mais juste assez pour aiguiser l'attention.

    Je croyais que cette lecture serait, de fait, prometteuse. Et, à vrai dire, je n'ai pas spécialement été déçue par cette lecture. J'ai adoré découvrir la vie de Josh, tout comme celle de Megs. Cependant, j'ai trouvé que l'auteur n'en disait pas suffisamment sur les envahisseurs pour savoir ce qu'il se passait vraiment et donc, de rentrer suffisamment dans l'histoire pour l'apprécier vraiment.

    L'auteur nous a planté dans un décor apocalyptique où quiconque se trouve à l'extérieur vole littéralement en fumée, zappé par les sphères.

    Les hypothèses des personnages sont nombreuses, parfois vagues, mais jamais au grand jamais on ne nous dit qui ils sont, d'où ils viennent ou bien même pourquoi ils sont là. Ont-ils envahi tout la planète ? Que deviennent les gens qui disparaissent ? Meurent-ils ? Pourquoi sont-ils happés par les sphères ? Que sont les sphères ? C'est beaucoup trop vague. On se plonge dans la vie des personnages, on découvre un ado en proie à la folie de son père, un grand maniaque niveau rangement, et une « enfant » de 12 ans aux allures de Tom Raider. J'ai trouvé que son comportement n'était pas en adéquation avec son âge. Ses réactions étaient disproportionnées malgré le fait qu'au tout début, on nous la présentait comme une jeune demoiselle assez naïve (vous comprendrez en lisant).

    Les personnages secondaires étaient presque inexistants.

    Et puis... Ca s'arrête là. Sans la moindre réponse aux nombreuses questions que l'on pourrait se poser. Il m'a laissé un goût d'inachevé, comme si j'étais passé à coté de quelque chose alors qu'en fait, non. Tout est là. Tout est dit. C'est la fin. De quoi laisser pantois n'importe quel lecture chevronné en quête d'une histoire hors du commun. Ma seule espérance, maintenant que ce bouquin est terminé, c'est de voir une suite apparaître pour, peut-être m'éclairer un temps soit peu sur les envahisseurs et nous expliquer leur présence sur notre belle planète bleue.


    votre commentaire
  • « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh

    Sascha Duncan est une psi cardinale, autrement dit : un être dénué de toutes émotions depuis que le projet Silence à été mis en place, il y a de cela trois générations. Incapable d'exprimer autre chose que la froideur caractéristique de son espèce, la jeune femme croit pourtant devenir folle lorsqu'elle fait la connaissance d'un changeling : Lucas Hunter. Ce chef de meute, à la fois homme et léopard, est entré dans sa vie le jour où il a décidé de faire affaire avec la famille Duncan pour un vaste projet immobilier, subterfuge mis en place pour obtenir des réponses concernant une série de meurtres perpétrés par un Psi sur des femmes de son espèce. Mais lorsque la panthère découvre une légère défaillance chez la jeune femme qu'il est censé « piégée », l'incertitude s'installe, au même titre que la curiosité...

    Charabistouilles, si tu lis mon avis, sache que je t'enverrai au pilori pour m'avoir fait céder à la tentation une fois de plus ! Et pour cause : ton avis favorable m'a poussée à franchir le pas et c'est après l'avoir délaissé durant plusieurs semaines que  je me suis enfin décidée à l'ouvrir... pour ne plus le lâcher.

    Comme de nombreuses personnes, j'ai un peu regretter la lenteur du roman. Les choses mettent du temps à se mettre en place et on ne comprend pas tout de suite l'univers qui nous entour. Bien qu'expliqué à maintes reprises, j'ai parfois eu du mal à me glisser dans le décor que j'ai trouvé complexe, ce que je considère comme une faiblesse, autant qu'une force. C'est un parti prit que je respecte. L'auteur a d'ailleurs eu l'audace de créer un univers, en pensant aux moindres détails, même le plus insignifiant. Certes, j'ai pu constater quelques erreurs concernant l'enquête (mise de coté au détriment du reste), mais la complexité des esprits psi et l'intrigue en elle-même réhaussent la donne, permettant ainsi à l'histoire d'obtenir un presque-sans-faute justifié, et mérité.

    Cela étant dit, je dois dire que j'ai eu un très bon ressenti concernant le reste de la lecture. Sascha et Lucas ont des personnalités très distinctes, mais travaillées de telle façon qu'on se laisse facilement prendre au jeu. Et fait à ne pas négliger : elles collent relativement bien aux personnages. Le coté très possessif - peu être même un peu trop par moment - du léopard, la froideur du psi et leurs échanges, reposants en grande partie sur la taquinerie pour l'un, et au semblant d'indifférence pour l'autre, m'ont beaucoup amusée. Comme le disait ma partenaire dans son propre avis, nous sommes loin du roman jeunesse où les deux héros se tombent dans les bras dès les premières lignes entamées. La relation, au contraire, met du temps à s'installer et on passe par de nombreuses situations avant de voir apparaître un semblant de confiance entre les deux clans ennemis. Quant aux quelques scènes érotiques qui ponctuent l'histoire, elles  ne furent pas pour me déplaire, bien que j'ai éprouvé une certaine surprise lors de la première apparition (croyez moi : découvrir une scène érotique agrémentée de réparties qui ne manquent pas d'amuser m'a valu quelques regards appuyés dans le bus).

    Vous l'aurez donc compris : les êtres fantastiques qui peuplent ces pages apportent un petit vent de fraîcheur qui ne fut pas pour me déplaire. C'est un livre à découvrir de toute urgence selon moi. :-)

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh 


    1 commentaire
  • 17 lunes de K. Garcia et M. Stohl   635 pages | Hachette (Black Moon) | 20,20 €

    « Sublimes créatures [02] » de Kami Garcia & Margaret Stohl


    Certains secrets changent la vie... D'autres y mettent fin.

    Ethan Wate pensait à Gatlin, la petite ville du Sud qu'il a toujours considérée comme sa maison, comme un endroit où rien ne pouvait jamais changer. Puis, il a rencontré une nouvelle arrivante mystérieuse, Lena Duchannes qui a révélé un monde secret caché en plein jour depuis des lustres. Un Gatlin qui abritait des secrets anciens sous ses chênes couverts de mousse et ses trottoirs craquelés. Un Gatlin où une malédiction a marqué la famille de Lena avec des êtres surnaturels puissants pour des générations. Et maintenant qu'Ethan a ouvert les yeux sur la facette sombre de Gatlin, il n'y a pas de marche arrière possible.


    Ce que j'en ai pensé                    « Alive [01] » de Scott Sigler

    Cela faisait quelque temps que ce livre me faisait envie, d'autant plus que je n'en avais eu que des retours positifs. C'est donc pleine d'espoir que je me suis rendue à la bibliothèque pour l'emprunter. Bon, par contre, j'avoue qu'il est un tout petit peu resté à l'abandon sur mon étagère, le temps que je vienne à bout de mes autres lectures et que l’envie de le lire me gagne... En bref : la semaine passée, ce fut chose faites ! Je me suis plongée dans cette lecture, sans pour autant me rappeler du premier tome... Grave erreur.

    J'ai eu vraiment beaucoup de mal à me replonger dans cette histoire, comme si l'épisode Ethan/Lena avait complètement disparu de ma mémoire.

    Certes, je me souvenais de quelques passages et de certains personnages, mais ça s'arrête là. J'étais perdue, échouée dans un monde, un univers dont j'avais tout oublié. C'est avec grande peine que j'ai amorcé cette lecture et c'est avec d'autant plus de difficultés que je l'ai terminée. Je n'arrivais plus à ressentir la magie qui m'avait portée dans le premier tome. Je ne vibrais plus de ce besoin de connaître la suite, de découvrir le dénouement des aventures d’Ethan et de Lena. Leur histoire est devenue, à mes yeux, banale et connue.

    Le dénouement était prévisible, les événements évidents.

    Je lisais sans capter la moindre émotion. Je subissais cette lecture, plus que je ne l'appréciais. Ce bouquin qui me faisait, de prime abord, tant envie ne s’est révélé être qu’une succession de déceptions. Je ne dis pas que ce texte était plat et sans intérêt, plutôt que je ne l’ai pas apprécié du fait que je n’étais plus dedans.

    De plus, je l’ai trouvé étonnamment lent au démarrage. Les données étaient brouillées, le début incompréhensible. Peut-être l’aurais-je mieux savouré en ayant le souvenir du premier tome, ou peut-être est-ce le style d’écriture qui n'était plus dans mes goûts. J’ignore ce qui s’est réellement passé pour que cette lecture m’assène une telle douche froide. Cependant, les faits sont là. Je lirais probablement le troisième tome, mais simplement par curiosité et pour connaître enfin le fin mot de l’histoire. 

     

    Les différents tomes de la saga

    « Sublimes créatures [02] » de Kami Garcia & Margaret Stohl   « Sublimes créatures [02] » de Kami Garcia & Margaret Stohl « Sublimes créatures [02] » de Kami Garcia & Margaret Stohl


    3 commentaires
  • « Un jeu interdit [01] » de L. J. Smith

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh

    Je ne sais plus si j'avais acheté ce livre ou bien si on me l'avait offert (si c'est la seconde option, je suis désolée d'avoir oublié). Quoi qu'il en soit, après avoir lu le premier tome, je n'ai pas pu m'empêcher de me procurer les deux suivants pour connaître la suite. Je vais donc vous donner ici un avis général sur les trois livres puisqu'une version intégrale existe, mais aussi parce que j'estime que la tache sera plus facile.

    Une fois de plus, L. J. Smith est ce qu'elle est, une auteur un peu fantasque qui aime parler de créatures obscures et de conflits/triangle amoureux. Ce livre n'échappe bien évidemment pas à la règle puisque nous avons ici le plaisir de suivre les péripéties de Jenny, adolescente blonde et lumineuse a qui tout réussis (comme la plupart des héroïnes de l'auteur), qui frôle le parfait amour avec son petit ami, mais qui voit sa vie brusquement bouleversée quand elle croise la route de Julian, un démon qui ne rêve que d'une seule chose : pouvoir goûter à sa lumière en partageant sa vie. Et là, vous le voyez venir gros comme une maison : les sentiments, la conquête, les rebondissements, j'en passe et des meilleures. Il ne suffit que de quelques lignes pour savoir où l'on va glisser nos pieds et bien que ce soit un peu décevant de voir les répétitions à n'en plus finir, la facilité de certains personnages à se laisser avoir, les soi-disant épreuves effrayantes à surmonter à chaque jeu, le livre reste également ce qu'il est : prenant.

    Il a beaucoup de choses qui auraient pu me faire arrêter cette lecture : les nombreux rappels d'un livre à l'autre, quand l'auteur prend cinq pages pour expliquer le tome précédent à chaque fois (ce qui ne me semble pas indispensable dans une version intégrale), ou bien les très nombreuses répétitions sur la couleur des yeux d'un tel, les sentiments d'un autre, le doute d'un troisième et l'amertume d'un autre. Quant à Julian... Ce maître des ombres farfelu aurait pu être attachant s'il n'avait pas été aussi horripilant. Et pour cause : ce garçon est proche de la bipolarité tant ses approches et ses sentiments changent d'une page à l'autre. J'ai eu l'impression de suivre un ascenseur émotionnel tout au long de ma lecture, que ce soit avec lui, tant qu'avec les autres personnages. Personnages que j'ai trouvé instables, sans logique. Et le pire de tout : c'est la facilité avec laquelle les choses se déroulent. Je ne vais pas en dire trop, mais je trouve que le roman n'a pas été assez poussé dans sa complexité par rapport aux idées suivies...

    Cependant, je vais arrêter là de dénigrer cette lecture puisque vous l'aurez quand même remarqué : je suis venue a bout des trois tomes. C'est qu'il y a bien quelque chose qui m'a plu et ce n'est autre que les jeux. Julian n'a eu de cesse de défier Jenny, à la pousser à bout pour qu'elle vienne remettre en jeu telle ou telle chose et venir jouer avec lui. Des jeux obscures et cauchemardesques... J'avoue que des trois, mon préféré reste le troisième tome. Je l'ai trouvé plus complet, plus travaillé, un peu plus effrayant aussi compte tenu du décor choisit. Quant au jeu du chat et de la souris qu'il ne cesse de pratiquer avec Jenny, cela reste un vrai délice. D'autant plus qu'on ne cesse de se demander si, oui ou non, elle succombera à ses avances. Mais pour le savoir, il faudra bien entendu le découvrir par vous-même...

    En d'autres termes : malgré de nombreux défauts, ce livre reste tout a fait acceptable. Tout est là, une fois de plus, pour en faire un livre que l'on a envie de suivre. Le fait qu'il soit si simple, si accessible, le rend également très efficace. Les personnages, bien que pas très fut-fut, restent attachants malgré tout (pas tous, mais certains). Quant aux personnages principaux, je pense que ce livre n'aurait pas eu la même saveur s'ils n'avaient pas été ce qu'ils sont. C'est donc une histoire à découvrir, certes, mais sans trop avoir l'esprit critique, au risque de ne pas terminer les trois volumes. :-)

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh


    votre commentaire
  • Accueil

    Nombre de pages : 293 | Editeur : Albin Michel | Collection : Wiz

    Accueil

    « Une vie ailleurs », cela fait une année, si ce n'est pas deux, que j'ai lu  ce livre et je me souviens d'avoir immédiatement adhéré à ce style d'écriture. L'idée exploitée était touchante, emprunte d'une certaine tendresse mais aussi d'une profonde réflexion. Ce livre nous parle d'une vie après la mort et de ce qui pourrait nous attendre une fois celle-ci venue. Certes, je ne me rappel plus des détails sur cette histoire, mais je ne me souviens toutefois de Liz, de sa fin tragique et de son combat. De sa lutte acharnée pour oublier et surmonter ce cap. Je me souviens également que l'approche était on ne peut plus émouvante. Dans sa seconde vie, notre héroïne découvre sa grand-mère, des personnes attachantes et, si mes souvenirs sont bons, un garçon dont j'ignore maintenant le nom. L'histoire était tellement attachante que je n'ai pu en découdre. J'ai dévoré ce livre. Je suivais Liz dans sa seconde vie et son déni de vouloir la vivre, mais également dans la nostalgie de sa vie d'avant. Je vivais avec elle cette mort inattendue, en quelque sorte et je n'ai pu rester indifférente face à un écrit d'une telle envergure, avec une histoire si bien pensée. J'ai adhéré, purement et simplement.

    Accueil


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique