• Le piège de l'innocence de Kelley York  336 pages | Pocket (PKJ) | 19,95 €

    Il voulait l’aider, il se retrouve accusé.

    Vic Howard a toujours été transparent, ignoré de tous, même de sa propre mère. Un soir, alors qu’il s’ennuie à une fête, il remarque que Callie, une fille de son lycée, a beaucoup trop bu. Il décide de lui venir en aide.

    Au matin, la police sonne chez Vic : Callie a été violée, il est le principal suspect. Du jour au lendemain, il est le centre de l’attention, tous le considèrent coupable. Sauf Autumn, la meilleure amie de la victime, qui compte bien s’allier à Vic pour découvrir une vérité que tout le monde préfère taire...



    Ce que j'en ai pensé                    

    Voici un livre qui me semblait prometteur, mais qui s'est avéré assez décevant. Le thème était pourtant bien choisi et j'aurais réellement pu apprécier le contenu du bouquin si le dénouement n'avait pas été aussi évident et prévisible.  

    C'est dommage, parce que l'auteur avait de bonnes idées. Il faut dire que le sujet n'était pas anodin puisque toute l'histoire tourne autour d'un viol et d'un auteur présumé qui cherche à prouver son innocence. Ce coup de projecteur sur le suspect m'a d'ailleurs pas mal captivée, mais la manière dont les choses ont été amenées m'a pas mal dérangée.

    Je pense que l'auteur aurait pu pousser le bouchon un peu plus loin, rendre l'intrigue un peu plus sombre, faire durer le suspens en essayant de nous embrouiller un peu plus l'esprit, etc. Je m'attendais à chercher le vrai coupable, à douter d'une ribambelle de personnages et au final... J'ai trouvé la conclusion tellement facile !

    Et l'histoire qui se créée en cours de route est tellement peu crédible... Attention, je préfère vous prévenir qu'il y a un gros spoiler là derrière : Je veux dire... Soyons sérieux une minute. Il se fait victimiser par la meilleure amie de Callie qui l'accuse de viol et, quelques jours plus tard, alors qu'on doute encore de l'identité du violeur, Automn et lui décident de s'allier pour mener l'enquête. Dans le plus grand des calmes. C'est d'ailleurs le moment que choisit Vic pour tenter une approche avec cette dernière qui ne semble pas indifférente... Ca ne choque que moi !?

    Enfin, pour vous faire un résumé de mon avis : je dirais que le thème abordé était plutôt intéressant, tout comme le fait de suivre le parcours du suspect, et non pas celui de la victime. Le problème, c'est que l'histoire en elle-même était un peu trop gentillette et pas suffisamment élaborée, en plus d'être relativement prévisible. J'ai aussi trouvé que les idées  n'étaient pas suffisamment abouties.

    Je n'ai pas vraiment aimé, mais je n'ai pas détesté non plus. Je dirais que l'angle d'attaque en vaut le détour, l'intrigue en elle-même... peut-être un peu moins. 

     

    D'autres livres écrits par l'auteur 

     


    votre commentaire
  • Bird Box de Josh Malerman    372 pages | Calmann-Lévy | 20,90 € | Broché à 7,30 €

    Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S’ils s’aventurent à l’extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S’ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu’au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l’autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd’hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.

     
     

    Ce que j'en ai pensé                    « Le jeu du maître [01] » de James Dashner

    Le synopsis était très prometteur puisque, avant même que je ne tourne la première page, je ressentais déjà un sentiment d'oppression, un léger frisson d'appréhension, en étant dans l’expectative de l'intrigue. Je dois dire aussi que j'avais lu énormément d'avis positifs sur ce livre. C'est d'ailleurs ce qui m'a partiellement guidée vers lui puisque, par conséquences, il me semblait particulièrement attractif.

    Au final, je dois dire que j'en ressors assez mitigée. Je ne sais pas si je l'ai apprécié, ou non. Je ne sais pas si c'est parce que j'en attendais trop, au vu de ce fameux résumé et des retours élogieux que j'avais pu voir sur la toile, mais le fait est que je n'ai pas été transportée, ni n'ai été effrayée par l'histoire. Je n'ai pas réussi à visualiser le monde de l'auteur (il faut dire que l'héroïne ne le voit pas non plus), ni n'ai spécialement aimé tous ces flashbacks et retours en arrière.

    Et pourtant, je n'ai pas su décrocher de cette lecture.

    J'étais mue par un sentiment contradictoire : l'envie d'arrêter, parce que ça n'avançait pas, parce que je ne comprenais pas ce qu'il se passait, parce que je n'obtenais pas de réponses à mes interrogations. Et en même temps, je voulais obtenir des réponses, connaître la suite, savoir quelle serait l'issue de cette aventure.

    Pour être franche avec vous, j'ai été assez déçue de ne pas obtenir plus de réponses. J'ai eu l'impression que, plus je tournais les pages, plus je me posais des questions et plus je m'enfonçais dans le manque d'explications. Je suis quelqu'un de très "visuel", donc ne pas savoir quelle était la menace, ne serait-ce qu'avoir une vague description, m'a vraiment beaucoup dérangée. Et puis, après réflexions, je me dis que c'est assez logique dans le fond puisque Malorie elle-même ignore le danger qui la guette... Enfin, ça m'a quand même dérangée. 

    Je pense que c'est l'une des critiques les plus difficiles que j'ai pu réaliser jusqu'à présent. Le livre a du potentiel, je ne le cache pas. Il a un coté psychologique plaisant, mais le manque de données n'est pas quelque chose qui me plaît personnellement. En revanche, je serais ravie de me plonger dans un second tome si l'auteur à le courage de produire une suite puisque, de mon coté, je suis restée quelque peu sur ma faim. 


    votre commentaire
  • Traqué 2 de Andrew Fukuda             395 pages | Michel Lafon (Poche) | 7 €

    « Traqué [02] » de Andrew Fukuda   T2 - Ne lisez pas le résumé si vous ne voulez pas être spoilé !

    Gene et Sissy font partie des rares humains qui ont échappé à la mort. Suivant les indications du Scientifique, qui les ont déjà sauvés plus d'une fois, ils parviennent à rejoindre la Mission, une colonie humaine qui a elle aussi miraculeusement survécu, cachée dans les montagnes. Mais le garçon se pardonnera-t-il d'avoir abandonné Ashley June ? Alors qu'il vit pour la première fois parmi ses semblables, Gene se croit assez en sécurité pour retrouver la trace du Scientifique, qui aurait des explications sur la disparition de l'humanité et l'émergence de la nouvelle race. Mais parfois, l'ennemi n'est pas celui qu'on croit, et l'adolescent va vite réaliser que l'apparente tranquillité de la colonie cache un bien sombre secret...

     

    Ce que j'en ai pensé                    

    Un second tome plus complexe, plus sombre et plus oppressant que j'ai préféré à son prédécesseur. 

    Le nouveau décor implanté n'a rien à envier au premier tome puisque l'ambiance y est tout aussi lugubre. On se doute rapidement que ce village "idyllique" cache quelque chose d'étrange et que ses habitants sont loin d'être clean. On imagine difficilement ce qui peut se tramer dans cette nouvelle atmosphère suffocante, qui met légèrement mal à l'aise. Le fait que les femmes soient traitées comme elles le sont ne donne d'ailleurs pas spécialement envie d'être à leur place.

    J'ai bien aimé le fait que l'auteur n'hésite pas à sacrifier ses personnages, ça ajoute une dimension plus authentique, même si je dois avouer que le livre aurait pu être moins gore et un peu plus effrayant si l'auteur s'en était donné les moyens. Par exemple, est-ce essentiel d'expliquer comment les Crépusculaires succombent à la lumière du soleil ? C'est dégoûtant et ça n'apporte pas grand chose à l'histoire, selon moi. 

    De plus, j'ai trouvé que certains éléments étaient relativement évidents, voire prévisibles, et j'ai trouvé ça un peu dommage. 

    Malgré ces quelques points négatifs, je dois dire que j'ai vraiment apprécié l'histoire. La dimension "jeunesse" a tendance à un peu s'estomper au fil des pages, il est donc plus facile de s'immerger dans la lecture. Je pense que cette histoire en vaut le détour, malgré son caractère parfois brouillon. Le fait que le bouquin garde quelques questions en suspens n'est pas pour me déplaire non plus, ça donne envie de découvrir la suite.

     

    Les différents tomes de la saga

      


    votre commentaire
  • Le jeu du maître de James Dashner   286 pages | Pocket (Jeunesse) | 19,40 €

    « Le jeu du maître [01] » de James Dashner


    Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n'existent plus, il reste la réalité virtuelle.

    Comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social. Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle.

    Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l'évidence, effrayante. L'intelligence artificielle aurait-elle pris le pas sur la réalité ?

     

     

    Ce que j'en ai pensé                    « Le jeu du maître [01] » de James Dashner

    En toute sincérité, après avoir lu « Labyrinthe », je dois dire que m'attendais à quelque chose d'autre. Quelque chose de mieux, de plus « fantastique ».

    J'ai été déçue par l'univers qui, bien que riche et très complet, m'a très vite perdue. Je pense que l'auteur a donné trop de détails, trop d'informations à gérer pour s'immerger complètement dans la lecture. Je n'ai pas réussi à visualiser le monde dans lequel le héro évoluait. J'ai trouvé que l'histoire était trop complexe, trop difficile à comprendre. Trop de beaucoup de choses pour réussir à apprécier ce que je découvrais.  

    Certains termes sont aussi difficiles à comprendre, ce qui peut également faire barrage à la bonne compréhension du roman. J'ajouterais que l'histoire m'a étrangement fait penser à « Player One » sur biais des aspects. Je ne saurais dire si c'est un bien ou un mal, d'ailleurs.

    Enfin, malgré cette avalanche de critiques, je dois avouer que j'ai tout de même apprécié le retournement de situation final. J'ignore encore si j'accorderais mon attention au second tome. L'auteur ne m'a pas fait une très grande impression sur ce coup-ci, même si la fin m'a assez plu. Le temps me dira si je lui accorde le bénéfice du doute, ou non... 

     

    Les différents tomes de la saga

    « Le jeu du maître [01] » de James Dashner « Le jeu du maître [01] » de James Dashner « Le jeu du maître [01] » de James Dashner


    votre commentaire
  • Wild Heart de Lily Haime                      323 pages | Milady (Emma) | 20 €

    « Wild Heart » de Lily Haime (M/M)

    « Es-tu en colère Gabriel ? »
    Cette question, le docteur Grant la lui a posée à chaque début de séance, durant sa détention au centre correctionnel de Red Wing. Quand Gabriel en sort, elle reste dans sa tête comme un disque rayé.
    Bien sûr qu'il est en colère, il l'a toujours été et il l'était surtout au lycée, où il voyait ce garçon un peu trop souriant et heureux. Un jour, Gabriel l'a poussé un peu trop fort. L'instant d'après, Vicky gisait au bas d'un escalier, sa jambe brisée. Handicapé, à jamais...
    Depuis qu'il est sorti, Gabriel essaie de refaire sa vie. Il écrit des lettres d'excuse qu'il n'envoie jamais. Il se bat pour trouver un certain équilibre et contrôler cette rage qui le dévore... jusqu'au jour où sa route recroise celle de Vicky.

      

    Ce que j'en ai pensé                    « Insaisissable [01] » de Tahereh Mafi

    C'est une histoire poignante que j'ai dévoré en à peine quelques heures.

    C'est un mélange d'émotions contradictoires, de sentiments bruts couchés sur le papier de manière forte et réaliste. J'ai beaucoup apprécié les lettres de Gabriel, toutes ces choses qu'il n'ose pas avouer à cause de sa "fierté mal placée" (même si c'est un peu plus que ça).

    Le coté exubérant de Vicky m'a également beaucoup plu. Lui et Gabriel ont des personnalités qui sont riches, au même titre que les divers personnages qui gravitent autour d'eux. Chacun est différent, unique à sa façon.

    Petit bémol : j'ai trouvé que leur histoire démarrait peut-être un peu trop rapidement, mais elle n'en reste pas moins très prenante.

    J'ai l'impression d'avoir perdu un ami en tournant la dernière page. J'aurai d'ailleurs pu en garder un goût amer si la plume de l'auteur ne m'avait pas autant plu. Je le recommande !

     

    D'autres livres écrits par l'auteur

        


    votre commentaire