• / ! \ Ne lisez pas le résumé si vous ne voulez pas être spoilé / ! \

    « Death Note : tome 3 » de Tsugumi Ohba & Takeshi Obata

    Challenge A&M

    Nombre de pages : 208   |   Edition : Kana   |   Collection : Dark

    « Death Note : tome 2 » de Tsugumi Ohba & Takeshi ObataChallenge A&M

    Au vu de mes deux précédents avis, je pense que celui-ci sera légèrement plus court puisqu'à force de chroniquer cette saga, je ne serais plus en mesure d'en critiquer quoi que ce soit... Tout cela pour dire que me voilà déjà arrivée au troisième tome de cette histoire et je ne cesse de sentir mon coeur battre à un rythme affolé dans ma poitrine. Chaque nouvelle page tournée me donne des palpitations, chaque retournement de situations me donne des sueurs froides. Je ne me souvenais pas avoir ressentis pareilles choses lors de ma première lecture. On pourrait s'imaginer qu'une telle continuité dans les parutions auraient fait perdre de la consistance à l'histoire, mais bien loin de là ! Je dirais même : bien au contraire ! L'intrigue ne cesse de se renforcer, de se consolider au fur et à mesure que les cases s'enchaînent. Le rythme est soutenu, continu. Les personnages ne cessent de nous surprendre et de nous intriguer. L'enquête suit son cours, les choix de certains choquent, tout en éveillant une logique enfuie, mais pourtant bien présente, chez le lecteur. Je dois dire que c'est une histoire vraiment prenante et que je ne suis en rien déçue pour le moment. Et le quatrième tome n'étant pas loin... Je vous dis déjà de restez à l'affût si vous êtes curieux de connaître mon avis sur la suite qui me semble être extrêmement... Palpitante et prometteuse !

    En conclusion : une enquête policière, un enquêteur farfelu, un justicier intelligent et un dieu de la mort déconcertant, le tout dans une ambiance sombre et sérieuse à souhait (mais pas trop quand même). Que demander de plus ?

    Challenge A&M

         

         

    Challenge A&M


    2 commentaires
  • / ! \ Ne lisez pas le résumé si vous ne voulez pas être spoilé / ! \

    Challenge A&M

    Nombre de pages : 200   |   Edition : Kana   |   Collection : Dark

    « Death Note : tome 2 » de Tsugumi Ohba & Takeshi ObataChallenge A&M

    C'est fou le temps dont on dispose dans les transports en commun. Je me suis d'ailleurs surprise à dévorer ce deuxième tome, que je qualifierais pratiquement de coup de coeur, en un laps de temps ridiculement court. Il faut dire que ce manga promet beaucoup de choses et qu'il sait - fort heureusement - tenir ses (nombreuses) promesses.

    Les auteurs ont un sens du détail irréprochable. Les personnages sont travaillés avec une telle minutie que c'en est presque effrayant. Light est toujours cet adolescent intelligent aux actes réfléchis et, lorsqu'il semble être submerger par une situation, à la tête froide. Son calme est sa principale qualité, son sens de la précision, son atout majeur et ce calme olympien, sa plus grande force. Ryûk, dieu de la mort, prend d'avantage de place que dans le premier exemplaire. On en apprend un peu plus sur son rôle, son sens de l'humour (particulier), son sens de la répartie (en quelque sorte) et son addiction pour les pommes. L'enquête policière prend, quant à elle, tout son sens dans ce second tome. Certains aspects du manga sont assez drôles (merci Ryûk), tout en gardant un certain sérieux que j'ai su apprécier. Je pense que la plus grande force de cette intrigue, c'est cette précision qui lui est caractéristique. Il est rare de rencontrer un manga si détaillé, si poussé dans la philosophie, dans le déroulement psychologique de l'histoire et de ses personnages. A chaque instants, on suit l'évolution des protagonistes et c'est intéressant de voir tantôt la peur, tantôt la maîtrise, tantôt autre chose. Chaque émotion est retranscrite avec perfection et c'est agréable de pouvoir les déchiffrer si facilement. J'apprécie aussi beaucoup cette ambiance glauque et sombre, propice à la réflexion. Bien que j'ai déjà fortement apprécié cette histoire par le passé, je ne regrette en rien de la reprendre aujourd'hui. J'ai l'étrange impression de redécouvrir l'histoire sous un autre jour, un nouvel aspect qui me plaît encore plus qu'autrefois. Le fait de ne plus m'en souvenir parfaitement aidant beaucoup cette appréciation positive.

    En conclusion : en me basant sur ces deux premiers tomes, je ne peux que vous conseiller Death Note. C'est un sans faute jusqu'à maintenant. En espèrant ne pas me tromper et mal vous conseiller en (re)découvrant la suite de la saga !

    Challenge A&M

    Challenge A&M


    votre commentaire
  • Challenge A&M

    Nombre de pages : 210   |   Edition : Kana   |   Collection : Dark

    « Death Note : tome 1 » de Tsugumi Ohba & Takeshi ObataChallenge A&M

    Qui n'a jamais rêvé (ou été terrifié à l'idée) de posséder un Death Note, ces carnets fantastiques ayant la capacité de causer la mort de quiconque ayant le nom retranscrit à l'intérieur ? Soit : de véritables cadeaux empoisonnés. Cela doit être un tel fardeau à rehausser, cette capacité de décider qui peut ou ne doit pas vivre... De quel droit un homme se verait-il échelonné au rang de Dieu vivant tout en confrontant le monde au pire de sa personne ? Et quels seraient les avis du peuple agneau qui voit, peu à peu, le monde des prédateurs s'éteindre ? Est-ce un bien considéré... Ou bien un mal ? Tant de questions que l'on serait en mesure de se poser dans telle situation.

    Ce manga, par son concept et ses tournures, est une véritable fournaise psychologique. On se prélasse dans la complexité de ses décors, de ses personnages, de son intrigue tout entière. Un tel univers d'exactitude, de moments planifiés, ne peut qu'avoir été soigneusement préparé. Chaque détail compte, chaque événement résulte d'un acte réfléchis. Les personnages sont complexes, intelligents, effroyables et passionnants. Chacun possède sa propre différence, ses propres qualités. Leurs personnalités sont également très différentes, ce qui ne fait que renforcer ma conception idéaliste de ce manga. J'ai beaucoup aimé l'histoire (que j'avais déjà lue, je dois l'avouer), les décors et le travail d'intelligence qui se cache derrière chaque ligne (on sentirait presque les cerveaux en ébullition). Ce genre d'histoire me passionne par sa complexité, mais également pour son exactitude. Rien ne nous semble dépassé, tout est réfléchis, retourné pour concorder ensemble. Chaque situation à sa conséquence et son résultat. On se met dans la peau du meurtrier (puis-je dire cela ?), mais également de l'enquêteur, ce qui apporte encore un plus de plaisir à cette lecture. Ce manga est une pépite dans son genre, c'est indéniable, et je vais de ce pas me consacrer toute entière à la lecture du second tome tant que l'histoire est encore fraîche dans mon esprit !

    Dois-je préciser que je vous le conseil fortement ?

    Challenge A&M

    Challenge A&M


    votre commentaire
  • Challenge A&M

    Nombre de pages : 181   |   Edition : Pika

    « Chobits : tome 1 » de ClampChallenge A&M

    Je pense qu'avec un style aussi sérieux que Death Note, je me devais de reposer un peu mon esprit. Me voilà donc repartie sur un tout autre genre, réalisé par Clamp : Chobits. Cette saga, je dois bien vous l'avouer, je l'avais dévorée en quelques heures, il y a de cela quelques années. A l'époque, j'étais beaucoup tournée vers les mangas et il m'était impensable de passer à coté d'une telle série. J'ai donc décidé de retenter l'expérience aujourd'hui et je dois dire que mon point de vue n'est plus du tout similaire à autrefois.

    Ma première impression était plutôt chaleureuse, j'aimais beaucoup le personnage d'Hideki que je trouvais à la fois drôle et déconcertant. Tchii (Chii pour d'autres) me faisait sourire par ses paroles et ses actes. A la fois douce et mignonne, innocente et attendrissante. Les liaisons entre chacun ne faisaient qu'évidence. 

    Après (re)découverte cependant, je dois dire que le personnage principal ne me plaît plu autant qu'avant. Certes, Hideki m'a fait sourire à plusieurs reprises puisqu'il est drôle (on ne peut le nier), mais il est aussi très déplacé, voir presque obscènes par moments. Les détails qui m'échappaient me sont montés au visage et j'ai découvert cette histoire sous un tout autre jour. Tchii, quant à elle, reste assez semblable à mon premier sentiment. Son innocence la rend  touchante, telle une enfant que l'on devrait forger (avec de la poitrine en plus). Certains de ses actes m'ont pourtant semblés quelques fois déplacés. A vrai dire, je ne comprends pas le but de tant d'allusions sexuelles, de tant de sous-entendus, etc.

    Néanmoins, je dois reconnaître que l'histoire à un certain charme et ce, par bien des aspects. Il y a cette brume énigmatique, emplie de mystère, qui entoure la jeune Tchii. Une brume homogène et compacte qui nous donne réellement envie de creuser le personnage, de dissiper ce nuage d'incertitudes.
    Qui est-elle ? Comment peut-elle fonctionner ? Que faisait-elle dans les poubelles ? Des questions que je m'étais posées à l'époque et qui, bien que je me souvienne partiellement de l'histoire, n'ont pas manqué de ressurgir.

    En conclusion : malgré les (nombreuses) allusions sexuelles, l'histoire reste très abordable. Particulièrement avec Tchii qui nous procure un véritable sentiment de curiosité. A lire pour se détendre, entre deux lectures plus sérieuses, selon moi.

    Challenge A&M

    « Chobits : tome 1 » de Clamp « Chobits : tome 1 » de Clamp « Chobits : tome 1 » de Clamp « Chobits : tome 1 » de Clamp

    « Chobits : tome 1 » de Clamp « Chobits : tome 1 » de Clamp « Chobits : tome 1 » de Clamp « Chobits : tome 1 » de Clamp

    Challenge A&M


    votre commentaire
  • Challenge A&M

    Nombre de pages : 180 ~ 190   |   Editeur : Delcourt   |   Collection : Sakaru

    AccueilChallenge A&M

    Mon avis :

    Ah, les mangas... Ca faisait des siècles que je n'en avais plus lus. Il y a quelques années, bon nombre d'entre eux étaient pourtant passés entre mes mains : Death note, Fruits basket, Naruto, Chobits, Full metal alchemist, Nana et bien d'autres encore. J'étais une vraie mordue, mais avec le temps, j'ai perdu cette passion et je me suis plutôt tournée vers les romans, vers l'écrit plutôt que le dessin. Jusqu'à hier... Vous l'aviez sans doute remarqué, mais j'ai pour objectif, pour le Big Challenge 2012 du site Livr@ddict, de lire ou/et de relire certains mangas dont notamment Fruits Basket. J'avais encore un vague souvenir de l'histoire et de l'intrigue, mais pas suffisamment que pour en faire une chronique constructive. J'ai donc décidé de les relire pour vous faire part, à chaud, de mon impression. D'être la plus précise possible pour, peut-être, vous donner envie de sauter le pas et de découvrir ce manga. La surprise du chef, c'est que je ne me suis pas contentée d'un seul tome. J'en ai attaqué trois pour pouvoir vous en dire d'avantage sur l'histoire.

    Et bien, et bien... J'avoue avoir eu un peu de mal à me remettre dans le bain. Je ne me souvenais même plus du sens de lecture ! Certes, le livre se commence bel et bien par la fin, de la droite vers la gauche - ça, je m'en souvenais - mais j'étais incapable de me rappeler le sens des cases. De bas, en haut ? De gauche à droite ? De droite à gauche ? Après quelques prises de tête et d'incompréhension, je me suis glissée dans la peau de mon ancienne moi et j'ai repris le rythme que je me connaissais autrefois. J'ai expédié cette lecture plus vite que je ne m'en serais cru capable. Une journée, trois tomes, une intrigue qui avance à petits pas. L'un des avantages du manga, c'est sa vitesse. Ca se lit vite, c'est compréhensible. Si on ne se souvient pas d'un nom, les dessins sont là pour nous recentrer. C'est dur de s'y perdre, de ne plu s'y retrouver. Et puis c'est drôle, rafraîchissant. J'ai vraiment passé un très bon moment, malgré quelques petites longueurs.

    A vrai dire, sur trois tomes, je n'ai pas eu l'impression d'avancer beaucoup. Des anecdotes, des détails, des petites choses sans importance. Des situations comiques, certes, mais qui ne nous en apprennent pas beaucoup plus sur l'histoire. De nouveaux personnages qui viennent et qui partent; Qui passent en coup de vent avant de disparaître complètement pour ne survenir que 100 pages plus loin, encore une fois tellement rapidement qu'on n'y comprend pas grand chose. L'histoire se centre sur un point de vue, puis sur un autre. On parle de Tohru, puis les pensées de Kyô nous sont adressées. Je n'ai pas aimé le personnage de Tohru. Je l'ai détesté dès les premières pages. Elle a beau sembler forte, courageuse, déterminée, elle n'en est pas moins extrêmement naïve. La jeune vierge effarouchée qui rougit quand elle parle à un garçon au physique agréable, qui agit comme une femme alors qu'elle a des attitudes typiquement enfantines. J'ai toujours détesté ces clichés asiatiques. La fille idiote mais courageuse, le type bagarreur au grand coeur, le garçon agréable mais torturé. Il y a tellement de clichés que c'en est déconcertant. Ce sont des personnages types que je n'avais plus l'habitude de voir dans de véritables romans.

    Ce détail mit de coté et les longueurs écartées, l'histoire n'en reste pas moins originale. Le concept des personnages maudits est extrêmement intéressant. La meilleure amie de Tohru, capable de lire/d'envoyer des ondes est amusant. L'attitude de Kyô, frustré en permanence, m'a fait mourir de rire. Yuki, garçon androgyne, m'a plus que séduite. Au final, malgré quelques faiblesses, le manga fut accrocheur. On a envie de lire, de découvrir, d'en savoir plus. Le premier tome achevé, je m'empressais de lire le second. Le deuxième tome terminé, je courrais chercher le troisième. Et le dernier en ma possession refermé, je soupirais. Déjà fini ? Non... Pas déjà ?! Et si. Terminé les aventures de Fruits basket. Il me faudra attendre avant de connaître la suite. Ma seule espérance, c'est que l'histoire avance un peu plus, que le lecteur ne reste pas dans cet état de doute et de questionnements. Il n'y a rien de plus agaçant que d'être arrêté en plein suspens, en pleine intrigue. De devoir stopper sa lecture alors qu'on est enfin pris dans l'histoire... M'enfin, plus qu'une vingtaine de tome, et je saurais le fin mot de l'histoire !

    Challenge A&M

    http://img825.imageshack.us/img825/8153/bigchallenge.png

    Challenge A&M


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique