• « Les sentinelles du futur » de Carina Rozenfeld

    « Un jeu interdit [01] » de

    C'est après avoir entendu parler de l'auteur à de nombreuses reprises que je me suis demandée ce qu'elle pouvait bien avoir de si formidable pour que tant de monde en parle. Je me suis donc décidée pour ce tome, que je savais unique, pour pouvoir me forger ma propre opinion. Et après lecture, je dois dire que je ne comprends pas vraiment l'engouement des gens pour ses romans.

    Bon, certes... Je mentirais en disant qu'il était mauvais ou mal écrit, mais je mentirais également en disant qu'il a su me combler. Je reconnaîtrais toutefois deux choses : la première, c'est que la couverture à elle- seule suffirait à acheter le bouquin. La seconde, c'est que l'idée/l'originalité y était. Le fil conducteur de l'histoire avait quelque chose de prenant, qui donnait envie de découvrir la fin, bien que j'ai eu le sentiment que ça s'arrêtait là. Les personnages ne m'ont pas particulièrement touchée ou émue. J'ai suivi leurs aventures en me demandant quelques fois pourquoi ils n'étaient pas plus creusés ou pourquoi ils n'avaient pas plus de substance. Je me suis également demandée pourquoi certaines informations se voyaient retranscrites puisque je n'en voyais pas l'utilité, que ça n'apportait pas d'éléments indispensables à la compréhension du livre (notamment : pourquoi parler du père de l'un, au lieu d'approfondir l'autre personnage ?).

    Un avantage, c'est que je ne me suis pas ennuyée, j'ai même plutôt apprécié l'univers dépeint par Carina Rozenfeld. Malheureusement, je n'ai pas été captivée par sa plume. J'ai même parfois trouvé le texte trop poussé, voire trop long, en sachant qu'il était censé s'adresser à de plus jeunes lecteurs. Ce roman aurait d'ailleurs mérité une meilleure note si les personnages avaient su trouver la voie de mon coeur, mais aussi si l'histoire en elle-même avait été développée d'une manière moins « professionnelle ». D'autant plus que la fin m'a semblé fortement expéditive comparée au reste du roman, chose qui a tendance à me déconcerter.

    En résumé : j'ai trouvé que le livre était plutôt positif, mais les quelques défauts trouvés m'ont fait l'effet d'une douche froide. J'ai l'impression que ce n'est pas un style qui colle à l'auteur, mais n'ayant pas de point de comparaison, je ne pourrais pas en dire davantage sur la question. Attention, ne partez pas pour autant avec un a priori puisque je laisse le bénéfice du doute à l'auteur que je redécouvrirais probablement dans l'un de ses autres ouvrages. En espérant seulement partir sur de meilleures bases. :-)

    « Psi changeling [01] : Esclave des sens » de Nalini Singh


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :