• « Je veux vivre » de Jenny Downham.

    Accueil

    Nombre de pages : 393 | Editeur : Plon | Collection : Jeunesse

    Accueil

    Tessa est une adolescente qui, à tout juste seize ans, se sait déjà condamnée. La leucémie la ronge, elle se doute qu'elle n'en aura pas pour des années. Elle sait que sa vie ne tien plus qu'à un fil. Ephémère petite chose qu'est la vie... Dans son combat contre la maladie, Tessa rêve. Elle à une liste. Des choses qu'elle aimerait réaliser avant qu'il ne soit trop tard. Numéro un : le sexe. Ensuite la drogue. Et puis, pourquoi pas, en cours de route, connaître l'amour ? Devenir célèbre ? Boire une tasse de thé. Vivre assez longtemps pour avoir une vie à elle, des enfants. Un, peut-être trois. Fonder une famille. Passer un nouveau printemps. Sa liste prend peu à peu de l'ampleur, ses envies deviennent plus faciles. Moins complexes. Elle ne demande pas grand chose. Elle veut juste ça. Une seconde chance. Le droit de vivre, comme une ado normal, sans maladie. Sans leucémie.

    Au début, j'ai vraiment eu du mal avec cette histoire. Dès d'entrée de jeu, on nous présente Tessa, couchée sur son lit, écrivant sur son mur. Elle construit déjà sa liste en commençant par une chose farfelue pour quelqu'un de son âge : le sexe. Pourquoi ça ? Je ne l'ai pas spécialement trouvée attachante dans cette perspective. Dans ce choix. Ce besoin. Je l'ai plutôt trouvée pathétique à se raccrocher à ça, à tenir autant à cette première étape. Puis peu à peu, on comprend... C'est dur de se mettre dans sa peau, de penser comme elle, de comprendre pourquoi elle à ces besoins si essentiels alors que nous, on a la vie entière pour le découvrir. Elle se raccroche au peu qu'on lui accorde et, même lorsqu'on lui refuse une chose de sa liste, elle se bat pour l'avoir et y parvenir. C'est une lutte acharnée. Longue. Difficile.

    Tout doucement, je me suis prise de sympathie pour cette ado. Je me suis mise à sa place et je dois avouer que j'ai plutôt apprécié ça. On découvre la vie à travers son regard et ça fait mal quelque fois de se dire que la vie c'est ça. Seulement ça. Des besoins. Des envies. C'est tellement court, une vie. Tellement difficile de vivre quand on sait qu'on est malade. C'est ce que j'ai apprécié dans Tessa. Sa force. Son courage. Certes, j'ai eu quelques moments difficiles parce que, malgré tout, on sait qu'elle en veut au monde entier. C'est tellement injuste. Tellement dégeulasse de se dire que la maladie à parfois le dessus. Que la vie c'est si court et que parfois, elle raccourcit encore notre passage sur terre. C'est si dur de se dire que ça pourrait être quelqu'un de son entourage. Tellement dur de lire les dernières pages du livre sans verser une petite larme...

    Accueil


  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Août 2011 à 21:37

    Je pense que ce genre de livre m'irait très bien. Une fois de temps en temps, j'aime lire une histoire plus intense et profonde et verser quelques vraies larmes. Contrairement à toi je pense que je m'attacherai directement à Tessa et je la comprendrais assez rapidement, et comme elle je voudrais découvrir ce que c'est de faire l'amour avant de mourir.


    Je le rajoute donc à ma longue liste d'envies. Je trouve que ta critique est touchante elle aussi et semble bien retranscrire l'émotion du livre.

    2
    Samedi 24 Septembre 2011 à 00:48

    J'ai été très tocuhée par ce livre !

     

    3
    Lundi 21 Mai 2012 à 09:57

    Je vais bientôt me l'acheter, ton commentaire est vraiment touchant, on ressent déjà les emotions de ce livre. Merci beaucoup !

    4
    Lundi 21 Mai 2012 à 10:09

    Bykiss (trente ans après la guerre) : J'ai trouvé surtout bizarre le fait que l'auteur nous parle cache de cette première envie. Personnellement, ce n'est pas la première chose que je souhaiterais connaître (surtout pas dans les conditions du livre mais tu comprendras en lisant). Je ne suis pas spécialement fleur bleue mais je préférerais connaître l'amour à l'acte en lui-même. Pouvoir me rattacher à quelque chose de concret, si tu veux. Maintenant, c'est un choix personnel et c'est peut-être pour ça que j'ai eu un peu de mal avec Tessa au début.

    Serena075 : Je pense qu'on peut difficilement rester insensible face à une lecture de ce genre.

    EHNI : J'espère que cette lecture saura te toucher autant qu'elle m'a touchée et que tu accrocheras plus facilement que moi au personnage principal. Je te remercie de ta visite et te souhaite d'ores et déjà une agréable lecture ! (:

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :