• « Et si c'était vrai... » de Marc Levy

    Challenge A&M

    Nombre de pages : 256   |   Edition : Pocket

    Il y a tellement de choses à dire sur cette lecture que je ne sais pas exactement par où commencer. Je vais toutefois essayé de trouver les mots justes pour vous décrire ce que j'ai ressentis durant cette découverte qui me laisse à la fois très surprise - dans le bon sens du terme - mais aussi un peu sceptique. Pour des raisons pratiques, je commencerais par le positif (oui, c'est toujours plus aisé de commencer par ce qui nous a plu quand l'avis général est plutôt bon) : 

    Ayant fortement apprécié le style de l'auteur dans « Le voleur d'ombre », ma partenaire Charabistouilles a eu la merveilleuse idée de me faire découvrir l'un de ses - nombreux - autres romans par le biais de « Et si c'était vrai... ». Encore une fois, il s'agit là d'un roman alliant fantastique et monde réel, passant de l'un à l'autre avec une telle facilité que cela en est déconcertant. Fidèle à lui même, Marc Levy utilise sa plume de manière très douce et poétique, s'engageant sur des chemins rocambolesques qui finissent malgré tout par nous séduire par leur sérieux et leur exactitude. Les personnages sont intelligents, ressentent des émotions qui passent très facilement au travers du papier pour nous atteindre. Là est la magie de l'auteur. Il parvient à nous toucher de ses mots à chaque instant, bien que ces mêmes mots soient aussi l'une des faiblesses du livre puisque je n'ai pas particulièrement aimé les aspects - trop - poétiques de l'histoire, ni la cassure en flash back vers les deux tiers du roman ou le coté un peu « artiste déjantée » de sa mère. De plus, les réactions ne sont pas toujours toutes compréhensibles (réf. Arthur petit garçon) et ça laisse un léger goût amer quand on sait que sans cela, l'auteur aurait pu faire un sans faute.

    Ce détail mis à part, l'histoire reste très agréable et tendre. J'ai beaucoup aimé la relation complexe entre les deux héros, leur romance idyllique et les complications qui en découlent obligatoirement. C'est une très belle histoire. Certes, peut-être un peu tirée par les cheveux - l'auteur a quand même été chercher loin pour retranscrire les détails de son histoire (n'oublions pas que Lauren est un fantôme - médecin qui plus est - et que certains termes semblent plus que compatibles avec ce dit statut) - mais on se très laisse facilement prendre au jeu. Le rôle de son coéquipier n'est pas non plus à négliger. J'ai adoré sa personnalité et sa répartie, ainsi que son sens de l'amitié. Je dois avouer que, pour moi, c'est là un roman qui sait toucher et conquérir dès les premières pages, même si parfois quelques longueurs sont rencontrées, elles sont très facilement mises de coté au profit d'une romance captivante qui ne vous laissera certainement pas de marbre. Tout est là, réuni, pour vous faire passer un très bon moment. Et pour vous prouver que l'écriture de Marc Levy est vraiment très belle, voici un - assez long - extrait :

    « Elle lui demanda d'imaginer qu'il avait gagné un concours dont le prix serait le suivant. Chaque matin une banque lui ouvrirait un compte de 86 400 dollars. Mais tout jeu ayant ses règles celui-ci en aurait deux :
    _ La première règle est que tout ce que tu n'as pas dépensé dans la journée t'est enlevé le soir, tu ne peux pas tricher, tu ne peux pas virer cet argent sur un autre compte, tu ne peux que le dépenser, mais chaque matin au réveil, la banque te rouvre un nouveau compte, avec de nouveau 86 400 dollars, pour la journée. Deuxième règle : la banque peut interrompre ce petit jeu sans préavis; à n'importe quel moment elle peut te dire que c'est fini, qu'elle ferme le compte et qu'il n'y en aura pas d'autre. Qu'est ce que tu ferais ?
    Il ne comprenait pas bien.
    _ C'est pourtant simple, c'est un jeu, tous les matins au réveil on te donne 86 400 dollars, avec pour seule contrainte de les dépenser dans la journée, le solde non utilisé étant repris quand tu vas te coucher, mais ce don du ciel ou ce jeu peut s'arrêter à tout moment, tu comprends ? [...] Cette banque magique nous l'avons tous, c'est le temps ! La corne d'abondance des secondes qui s'égrènent ! Chaque matin,  au réveil, nous sommes crédités de 86 400 secondes de vie pour la journée, et lorsque nous nous endormons le soir il n'y a pas de report à nouveau, ce qui n'a pas été vécu dans la journée est perdu, hier vient de passer. Chaque matin cette magie recommence, nous sommes recrédités de 86 400 secondes de vie, et nous jouons avec cette règle incontournable : la banque peut fermer notre compte à n'importe quel moment, sans aucun préavis : à tout moment, la vie peut s'arrêter. Alors qu'en faisons-nous de nos 86 400 secondes quotidiennes ? »

    Cela étant dit, je me permets de remercier ma partenaire Charabistouilles - dont j'ai parlé plus haut - pour m'avoir offert cette exemplaire lors de notre toute première rencontre. Ce fut une très agréable découverte et il me tarde de pouvoir commencer la lecture du second tome ! Merci à toi... Et pour ceux qui ne la connaissent pas encore, voici de quoi vous contenter, mes chers amis (cliquez, c'est gratuit !) :

    Challenge A&M

    « Et si c'était vrai... » de Marc Levy. « Et si c'était vrai... » de Marc Levy.Challenge A&M


  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 18:29

    Héhé, ma petite Elyssandre est de retour ! :)

    Contente qu'il t'ait plus ! Mes souvenirs sont assez vagues mais je me souviens que j'aimais la façon d'écrire de levy et la beauté des personnages et de leur histoire... Comparé au film, tu penses quoi ? Ca doit être un peu différent de le lire en ayant les images du film. Ne lis p-e pas trop vite la suite qui est plutôt une façon de surfer sur la vague du succès, l'histoire est un peu trop facile mais moi ça m'avait quand même fait plaisir de retrouver les deux héros auxquels je m'étais attachée. Je pense le relire un de ces jours pour voir si mon ressenti est tjs positif ! (quand j'aurais lu les 200 de ma PAL ;)).

    PS : mon stage se passe bien, je t'écris dès que possible, j'essaie de traduire un peu mon mémoire quand je rentre, mais jvoulais venir te laisser un petit mot quand même ! Bizz

    2
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 02:00

    J'attends d'avoir (re)vu le film pour poster mon avis. J'avais plus trop l'image de celui-ci en tête, donc ça aide pour se faire une idée à froid du premier tome. :-)

    Par contre, j'ai une fois de plus essayé de te laisser des commentaires et c'est impossible : sans e-mail, avec e-mail, avec pseudo, avec un autre pseudo, etc. Il ne veut plus aucuns de mes commentaires ! J'ai attendus deux trois jours pour (re)essayer, mais là ça devient pénible... TON SITE ME RENIE ! >_<

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :