• « Ennemis : tome 1 » de Charlie Higson.

     

    Challenge A&M

    Nombre de pages : 480   | Editeur : Pocket  | Collection : Jeunesse

    Livre lu dans le cadre d'une lecture commune avec ma partenaire Charabistouilles : Cliquez ici pour connaître son avis sur le roman.

    Challenge A&M

    Après plusieurs semaines d'inactivité, je me devais de reprendre les choses en mains. Et me revoilà, mine de rien, avec la chronique d'un roman qui me laisse un léger sentiment mitigé. De prime abord, je ne saurais dire si j'ai apprécié cette lecture, mais j'ignore également si je l'ai détestée. C'est une impression étrange que je vais tenter d'étayer peu à peu au cours de cet avis. J'espère y voir un peu plus clair... :-)

    Alors, comme vous avez pu le constater, ce livre fut lu dans le cadre d'une lecture commune, découpée en plusieurs parties. Toutes les x pages, nous nous arrêtions pour exprimer nos avis l'une à l'autre et je dois dire que cette technique ne m'a pas facilité la tâche quant à savoir ce que je pensais. Je cherchais les petits détails fâcheux, les éventuelles incohérences, les passages de flottements. En bref, je suis devenue une vraie peau de vache pour une lecture qui, au final, ne m'aurait pas déplu si je l'avais lue autrement. Je dois dire que les premières pages sont assez difficiles à assimiler. L'auteur nous plonge directement dans le coeur de l'histoire, nous étouffe sous une avalanche de personnages, tant et si bien qu'on s'y perd facilement sous la ribambelle de prénoms. Et ça ne s'améliore pas au fil des pages. Il y a toujours plus d'enfants, toujours plus de personnes à assimiler, de rôles à retenir au sein de cette petite communauté. Heureusement chacun posséde une personnalité qui lui est propre, fait à ne pas négliger quand on est submergé par une quarantaine de mômes. Il est, certes, plus facile de s'y retrouver mais pour un jeune public visé, cela pourrait se révéler problématique.

    L'histoire, bien que prenante, m'a quelque peu déconcertée par moments, notamment pour les chapitres qui s'alternent entre divers personnages. D'un coté, il y a Arran et sa bande, qui vivent dans un supermarché pour tenter de survivre aux parents, devenus des zombies (mais pas tout à fait) et aux Morrisons (les enfants du clan voisin). Chaque jours, c'est la même rengaine : sortir, chercher de la nourriture, rentrer, mais surtout : survivre. Autant vous dire qu'au coeur de cette folie, rien n'est plus difficile. Jusqu'au jour où un gamin sortit de nulle part, vienne leur promettre monts et merveilles... De l'autre coté : il y a le P'tit Sam, un pauvre mioche qui n'a vraiment pas de chance puisqu'il se fait kidnapper dès le début par une horde d'adultes qui ne rêvent que d'une seule chose : le manger. S'en suit des aventures qui, de mon point de vue, ne m'ont pas semblées très réalistes puisque l'enfant, âgé de neuf ans seulement, à des allures de Schwarzenegger en culotte courte. Et si je peux me permettre une dernière critique : pour un livre s'adressant à un jeune public, je n'ai pas trouvé l'histoire très adaptée. Il y a des morts, du sang, des détails qui, bien qu'ils ne m'aient pas fait rendre mon petit déjeuner, ne m'ont pas particulièrement plu pour autant. Cette lutte acharnée au coeur d'une ambiance glauque... Pourquoi pas, mais peut-être aurait-il fallu revoir les paramètres du livre.

    Malgré tout, je dois dire que, pour une fois, l'auteur n'a pas été tendre avec ses personnages. Il est rare de voir un livre pour jeunes avec une telle ambiance, un tel pouvoir attractif qui prend aux tripes. A chaque nouvelle page, on ne cesse de se demander quel sort horrible s'abattra encore sur le groupe, quelle horreur l'auteur à pu imaginer pour ses petits héros et qui sera le prochain à être mis à la trappe. Certes, c'est glauque, certes, il y a des morts, mais cela n'empêche pas que le livre se lit - bien, qui plus est - et que l'histoire à quand même une certaine cohérence, derrière les situations improbables. Les enfants gardent une âme d'enfant, même s'ils ont grandis trop vite... Je crois qu'au final, je n'avais pas toujours envie de lire le livre, mais une fois que j'étais plongée dedans, je ne voulais qu'une seule chose : connaître la suite. Une envie qui s'est prolongée à la lecture de la dernière page...

    Challenge A&M


  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Août 2012 à 19:35

    Je suis mitigée en lisant ton avis... d'un côté j'adore les histoires de survie  et en plus avec des pseudos zombies... Mais de l'autre côté, en un résumé, j'ai déjà retrouvé tous les stéréotypes de tout ce qui a déjà été fait dans le domaine. Je vais attendre que tu lises la suite pour voir si ça a l'air de se démarquer^^

    2
    Jeudi 9 Août 2012 à 23:12

    Je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou non cette lecture, c'est pour te dire l'effet qu'elle m'a fait. Cependant, je serais ravie de t'aider lorsque le tome deux passera entre mes mains (mais tu risques de devoir attendre un peu). Si tu aimes les histoires de zombies, je peux t'orienter vers VIVANT d'Isaac Marion (je crois), si tu ne l'as pas déjà lu. C'est un peu stéréotypé aussi mais l'histoire reste abordable et très belle. Quant à Ennemis, ça sort un peu des sentiers battus tout de même, mais je n'ai pas particulièrement apprécié cette ambiance noire, normalement destinée à un jeune public. A toi de voir... :-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Vendredi 10 Août 2012 à 22:57

    L'ambiance noire ne me gêne pas, mon coup de coeur de l'année étant la saga "le chaos en marche" qui est vraiment très sombre aussi, je pense que ça passera. C 'est juste que je suis vraiment fan de zombies, donc j'en ai vu et lu des choses sur le sujet :p Donc je deviens un peu difficile avec le temps Mais je vais noter vivant, ça peut être sympa d'autant plus que je participe à un challenge zombie. Et puis j'attends la suite de ta chronique :p

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :